Mardi, à Sciences Po Bordeaux, la Chaire Trent, Eurofeel et Echo’Logik proposait un événement d’un genre inédit : une conférence participative. Le sujet était « Défi climatique : quelle transition énergétique pour l’Europe ? ». Le festival des Solidarités proposera quant à lui de multiples événements, dont des ateliers de créativités ou un « escape game » sur les objectifs du développement durable, le 28 novembre à l’ENSCBP-Bordeaux INP.

Les associations et les collectifs, comme l’Université sont souvent précurseurs de ces nouveaux modèles collaboratifs qui irriguent également le monde de l’entreprise et les organisations en général.

Le monde politique fait souvent du participatif cosmétique, craignant encore trop l’expression citoyenne. Nous pensons résolument le contraire. C’est pour cela que nous nous inscrivons pleinement dans ces démarches collaboratives à travers nos Pessackhatons. Cette démarche propose aux Pessacaises et Pessacais de construire ensemble le projet que nous porterons lors des prochaines élections municipales.

La démocratie locale est encore balbutiante et il n’est pas étonnant que plus d’un français sur deux pensent que la démocratie fonctionne mal. Les inspirations sont nombreuses autour de nous. Les exemples cités plus haut en attestent. La démocratie locale est une marque historique à Pessac et une force de notre territoire.

A sa modeste mesure le Pessackhaton préfigure une nouvelle façon de penser et de construire notre Ville. La place donner au pouvoir d’agir sera centrale, dans le projet et dans sa mise en oeuvre après mars 2020. A vous d’y prendre part. A vous, de prendre votre part.