Suite aux résultats du premier tour des élections municipales à Pessac, Sébastien Saint-Pasteur, tête de liste « Réinventons Pessac Ensemble » et Laure Curvale, tête de liste « L’écologie pour Pessac », se sont retrouvés sur un accord programmatique permettant une liste commune au second tour des élections municipales dès lundi 16 mars au matin, avant les annonces de confinement développées lundi soir.

Avec près de 48 % des voix exprimées le 15 mars, ils constituent ensemble la première force de ce premier tour.
 
En conservant à chaque instant la priorité absolue qui doit être donnée aux enjeux de santé publique, ils souhaitent proposer à travers cette union une alternance solidaire, écologique et citoyenne, dont Pessac a besoin.
 
Dans un contexte inédit, ils remercient l’ensemble des électeurs qui ont porté leurs suffrages sur leurs listes lors de ce premier tour, tous les Pessacais qui se sont rendus aux urnes et l’ensemble des acteurs municipaux et bénévoles qui ont pris part à l’organisation de ce scrutin.


 
Le second tour aura lieu quand il sera possible de l’organiser dans des conditions sereines. Nous souhaitons répondre à l’envie de changement exprimée lors de ce premier tour en créant les conditions d’une alternance positive pour Pessac.
 
Lors de ce second tour à venir, un choix se posera mais une nécessité s’impose dès à présent :
 
Le choix d’un projet pour Pessac. Basé sur un socle commun, nous portons une ambition nouvelle pour notre Ville : Budget Climat & Solidarité, Pessac Ville verte adaptée au changement climatique, Pessac Coopérative, Démocratie locale renouvelée, retour de l’éthique et de la transparence au sein de l’action municipale, action soutenue sur le lien social et le vivre-ensemble. Le choix d’une Ville plus fraternelle, pleinement ancrée dans une écologie réelle, plus respectueuse de l’identité des quartiers, plus citoyenne, plus créative autour d’une alternance positive pour les Pessacaises et les Pessacais
 
La nécessité de faire preuve de la plus grande responsabilité face aux enjeux majeurs de santé publique qui se posent à la France. La Ville est en première ligne et la continuité républicaine sera indiscutable. La mobilisation doit être générale et la Ville doit prendre sa pleine part pour freiner la propagation tout en travaillant aux meilleures solutions pour tous les Pessacais. Quelles que soient les annonces à venir, nous saurons placer cet enjeu au-delà de toute autre considération.

Bien cordialement
 
Sébastien Saint-Pasteur et Laure Curvale