Le Maire sortant qualifie la politique d’urbanisme de Pessac de « Slow Building » (construire lentement). Le « Fact Checking » peut se traduire littéralement par « vérification des faits ». Il s’agit d’une technique consistant à vérifier les faits et l’exactitude des chiffres présentés dans les médias. Mettons donc le Slow Building à l’épreuve du Fact Checking.

La Tribune relayait en septembre 2018, les propos tenus par le Maire de Pessac à l’occasion de sa conférence de presse de rentrée :

 « En 2017, nous avons perdu environ 250 habitants », a ainsi indiqué Franck Raynal, le maire (divers droite) de la 3e ville de Gironde, lors d’une rencontre au Club de la presse de Bordeaux, mercredi 12 septembre. Un repli de l’ordre de -0,4 % qui n’est pas vraiment anecdotique tant il ne doit rien au hasard et tout à « une politique parfaitement assumée d’urbanisme modéré », selon le maire élu en 2014.

Beaucoup de Pessacais s’interrogent sur ces données au regard des projets immobiliers visibles aux quatre coins de Pessac, dont la majorité s’appuie sur des dispositifs de défiscalisation. La confusion est facile à entretenir entre les décalages statistiques et le temps de réalisation des projets.

Quelle surprise dès lors à la lecture des dernières données mises à disposition par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) et relayées par Maire Info. La population pessacaise a progressé de 1 777 nouveaux habitants entre 2016 et 2017, soit une hausse de près de 3%, supérieure aux communes voisines de Mérignac, Talence ou Gradignan.

Des chiffres de l’INSEE qui semblent invalider « la politique parfaitement assumée d’urbanisme modéré » mise en avant par le Maire.

Une nouvelle fois, la question de la transparence se pose. En découle la question essentielle de la confiance. Cet enjeu est fondamental car la conciliation entre préservation de notre cadre de vie et besoin de logements (particulièrement les logements accessibles financièrement) sera l’un des enjeux majeurs dans les années à venir.

Nous porterons des propositions nouvelles et partagées avec les Pessacaises et Pessacais sur cet enjeu fondamental pour l’avenir de Pessac.

Aux Pessacaises et Pessacais de juger !